PDA

Voir la version complète : GLISSEMENT LIMITE????



OLIVIER
27/06/2003, 16h33
Qui peut me dire si mon TOYOTA land cruiser LJ 70 2L4TD de 89 et equipé d'un systeme a glissement limité????? :~: :~:


Salutation OLIVIER

christian.styling
27/06/2003, 20h48
si c'est un glissement limité faut mettre QUE du lubrifiant LSD dedans c'est fastoche à se souvenir : Lucy in the Sky with Diamonds ;-)

pour vérifier que c'est un dif arrière autobloquant faut lever le cul du 4x4 en collant un cric roulant sous l'essieu arrière, faut lever puis faut tourner une roue à la main si l'autre roue tourne dans le même sens c'est tout bon.

Christian83
27/06/2003, 21h49
Bonsoir,
Si l'étiquette LSD est partie, mets le en leger croisement de ponts en 4X2 vitesse longue si tu avance après une légère immobilisation tu as un DGL mais n'appui pas à fond sur la pédale de droite!!!.
Je ne suis pas féru en la matière mais je crois que tous les LJ en sont équipé

4rouesmotrices
28/06/2003, 07h57
Il me semble aussi que tous les LJ l'ont...

pattbo
28/06/2003, 08h05
pour vérifier que c'est un dif arrière autobloquant faut lever le cul du 4x4 en collant un cric roulant sous l'essieu arrière, faut lever puis faut tourner une roue à la main si l'autre roue tourne dans le même sens c'est tout bon

si c'est en 4x4 permanant, il faut les 4 roues en l'air !! (enfin, au moins 3 quoi ... )

A+

MG94
28/06/2003, 08h55
Le LJ n'est pas un 4x4 permanent... y'a un ch'ti levier pour décraboter le pont avant :D .

4rouesmotrices
28/06/2003, 16h40
Bien sur que non, le LJ70 n'est pas un permanent. Et c'est un modo qui roule en Toy, lui ? :~:

Qu'on le pende haut et court, même moi je le sais :D :D :D

pattbo
28/06/2003, 17h50
si c'est en 4x4 permanant, il faut les 4 roues en l'air !! (enfin, au moins 3 quoi ... )


c'etait au sens général du terme, pour faire avancer la culture générale :idée:

tiens, pour voir : savez vous quel est le 1er 4x4 permanant à avoir un diff central ? hein ? attention, c'est bourré de pièges... :D

christian.styling
28/06/2003, 17h53
[quote]savez vous quel est le 1er 4x4 permanant à avoir un diff central ? hein ? attention, c'est bourré de pièges... :D

je crois que oui...

christian.styling
28/06/2003, 17h57
1903 - moteur à explosion, différentiel central, transmission par cardan, un seul exemplaire construit par un français et un hollandais, c'était la : SPIJKER

christian.styling
28/06/2003, 18h10
Le premier camion 4x4 était construit en 1915 par Latil. mais je me demande si c'était un permanent ou un 4x2 enclenchable 4x4... ?

4rouesmotrices
28/06/2003, 22h48
Tout ce dont je me souviens du Latil, c'est qu'il a 4 roues motrices ET directrices. A partir de là, il devrait pas avoir besoin de différentiel central. Je pense qu'il est permanent.

pattbo
28/06/2003, 23h42
et bien .... on peut dire que non. c'est pas ça !!! celui auquel je pense, il est de 1900 tout rond.

un indice : il est éléctrique, la marque du constructeur est toujours trés présente, marque d'actualité en ce moment dans le monde des assimilés "4x4" ...

MG94
29/06/2003, 09h19
Rhaaa !!! Je crois que j'ai trouvé : Porsche :->: http://4x4abc.com/4WD101/who.html :D :D :D

pattbo
29/06/2003, 11h20
Effectivement, c’est ça ! voici ce que j'ai piqué sur le net, à droite et à gauche :

Description :
Lohner-Porsche, 4x4 de 1900. Les moteurs électriques occupent le centre des roues. La voiture est chargée de 1800kg de batteries. il y a un effort d’aérodynamisme avec l'avant profilé, mais la carrosserie est encore d’inspiration hippomobile


Historique :


La première Egger-Lohn Elektromobil date de 1897 et était antérieure à la collaboration avec Porsche. C'était une véritable aberration mécanique qui ne trouva pas acquéreur. Le moteur électrique était fixé sur l'axe avant rigide qu'il actionnait, peut-être sans différentiel. C'était donc une traction dont les roues arrière folles étaient directrices. Ceci permettait de tourner très court, d'éviter l'usage de cardans, mais rendait la conduite bizarre, comparable à celle d'un élévateur à fourches.
C'est en réfléchissant aux causes de l'échec de ce véhicule que Porsche, dès son arrivée chez Lohner conçut une voiture électrique fonctionnelle.
Ce devait absolument être une traction avant comparable aux voitures à chevaux qui avaient fait la renommée de la firme. Comment rendre les roues avant motrices était un problème qui perturbait tous les constructeurs de l’époque ? Ils suivaient en cela la tradition de Cugnot, dont le Fardier avait été le premier véhicule auto moteur (1769). Nous verrons plus tard comment Ferdinand Porsche, inventeur de la première traction réussie, allait ensuite devenir un passionné du tout à l'arrière. La 911, nettement issue de ses réflexions, est la dernière voiture de ce type... avec La Smart.
Dès 1890, on disposait de toutes les connaissances théoriques permettant de construire une traction avant. Par contre les réalisations pratiques posaient encore de nombreux problèmes.
Ainsi, Il était bien connu que les roues tournent à des vitesses différentes lors d'un virage. Il y a donc lieu de répartir inégalement la puissance du moteur à chacune des roues motrices. Ceci est obtenu grâce au différentiel, dispositif d'horlogerie adopté aux véhicules par Onésiphore Pecqueur en 1828. Néanmoins pour une traction, Il est très difficile de loger un lourd différentiel sur l'essieu avant, déjà surcharge par le moteur (on n'imagine pas une traction avant à moteur arrière). De plus, cet axe avant doit être relié aux roues directrices par l'intermédiaire de cardans. Leur utilisation sur des roues directrices posait de gros problèmes de fiabilité.
La réalisation de tractions avant conventionnelles n'allait devenir pratique qu'en 1927 avec l'invention des joints homocinétiques par le Français Grégoire.

A cela il fallait ajouter le problème d'orientation différentielle des roues directrices dans un virage. Ainsi, dans un virage, les roues ne sont parallèles mais sont tangentes ou centre de rotation du véhicule selon un système inventé par Ackermann et Lankensperger (breveté en 1818). En France, cette géométrie d'Ackermann est appelée épure de Jeantaud. Notons que si la première vraie auto à moteur à combustion interne (Karl Benz) était un tricycle, c'était pour éviter les problèmes de géométrie posés par la direction.
Comme Lohner voulait que sa voiture soit une traction, Porsche était d'emblée confronté à l'ensemble de ces difficultés techniques. Les plus complexes étaient ceux du différentiel et des cardans. Tous ces problèmes seront habilement résolus sur son Elektromobil: chaque roue avant directrice étant actionnée par un moteur électrique de 2.5cv à 120 trs/mn situé au centre de la jante.
C'était une solution élégante pour supprimer les cardans et le différentiel. L'absence de différentiel ne posait pas problème car chaque moteur électrique adaptait son régime en fonction de la résistance opposée au roulement de sa roue. Cette Electromobil fut baptisée Lohner-Porsche.
Pendant la préhistoire de l'automobile (de1887 à 1900), l'autonomie réduite des véhicules électriques passait inaperçue du fait de la fragilité des autres voitures dont le rayon d'action était limité par la fréquence des pannes. En fait, les voitures électriques Lohner-Porsche étaient peut-être un peu plus à l'abri des pannes que les autres voitures. Leurs performances n'étaient pas mauvaises: si on était optimiste, on pouvait espérer une autonomie de 65 kilomètres avec une vitesse moyenne de 25 km/h et des pointes à 45 km/ h. Dans ce domaine, les voitures électriques actuelles n'ont que peu progressé, restant à la merci de la technologie des accus.
La Lohner-Porsche était remarquable dans tous les domaines. Si ses freins arrière à rubans étaient le reflet de la technologie de l'époque, les roues avant étaient freinées par la mise en court-circuit du moteur. Il n'y avait pas de boîte de vitesses (ni d'embrayage), mais un rhéostat à 6 crans faisait office de boîte séquentielle. Les changements de vitesse s'accompagnaient d'une coupure de l'alimentation électrique pour éviter les étincelles. Ces voitures étaient décrites comme faciles à conduire, mais la recharge des accus et leurs branchements semblent avoir été longs et laborieux.
Les moteurs électriques étant petits, Porsche eut l'idée d'en installer un dans chaque roue et créa ainsi une des premières automobiles à traction intégrale. Cette 4x4 "Lohner-Porsche Elektro-Rennwagen" (destinée à la course) fut fabriquée en 1900 et vendue à un riche anglais. Chaque moteur développait 2.5cv et le poids des batteries atteignait 1800 kg. Bien que présentée comme une "Rekordauto", ses performances étaient insuffisantes et le modèle ne fut construit qu'à un seul exemplaire.







Mais l'innovation la plus importante dans ce domaine sera le recours aux roues avant motrices, déjà expérimentées en France par Georges Latil qui en est le véritable inventeur. Un brevet au nom de Walter P. Christie est déposé en 1903. En parallèle, en 1880, les Frères Jacobus et Hendrik-Jan Spijker fondent un atelier de carrosserie automobile à Hiversum (pays-bas). En 1895, ils deviennent agent Bentz et travaillent sur des châssis de la marque. En 1903, Spyker construit la première voiture équipée d'un 6 cylindres et d'une transmission permanente aux 4 roues. On peut considérer que c’est le 1er prototype 4x4 au sens moderne du terme.
En 1906/1907, apparition en course en France et aux Etats-Unis. Christie passe en production en 1908/1910, avec des voitures particulières et des taxis. Le brevet prévoyait le montage transversal du moteur, suivant une disposition originale qui sera adoptée en grande série, en 1959, par Issigonis pour la fameuse Austin Mini. La généralisation de la traction avant ne tardera pas, au cours des années suivantes. Avec les roues motrices à l'avant, la voie était ouverte pour créer des véhicules toutes roues motrices. La solution convenait pour des véhicules à usage spéciaux, dits "tout terrain". Mais elle était tentante aussi pour les voitures courantes. On s'y essaye en course. Et c'est Spijker, qui en prend l'initiative en 1906 (1er 4X4 en course) . Mais il faudra attendre près de 60 ans, pour assister à une commercialisation, sous forme de la Jensen (1965), type FF (voiture de luxe, système Ferguson). Celui-ci ne fait pas immédiatement école. Ce n'est que tout récemment que la transmission intégrale apparaît sur de nombreux modèles de haut de gamme et de sport, notamment au Japon et en Europe.

MG94
29/06/2003, 21h15
Merci Professeur Pattbo pour ce cours magistral :idée: .

J'ai cependant une objection, la question était :

savez vous quel est le 1er 4x4 permanant à avoir un diff central ? hein ? attention, c'est bourré de pièges...
Or là, point de différentiel central mais un moteur électrique dans chaque roue... :~: Le doute m'habite :?: :?: :?:

Eh au fait, qu'est-ce j'ai gagné ? :D :D :D

christian.styling
29/06/2003, 22h43
Lohner-Porsche, 4x4 de 1900

ha ha ha
c'est pas du jeu !
voiture électrique... pfff....
ça fume pas ça compte pas !

4rouesmotrices
29/06/2003, 23h00
Comme le dit MG, il y a un moteur dans chaque roue, donc la voiture n'a pas de différentiel. La question reste donc posée:

Savez-vous quel est le premier 4x4 permanent à avoir un différentiel central ?

Moi je dis Jensen Interceptor FF ;)

MG94
29/06/2003, 23h11
J'aurais tendance à penser que christian.styling avait donné la bonne réponse : la SPIJKER de 1903...
Quoi qu'y dit le docteur Pattbo :D ?

christian.styling
29/06/2003, 23h15
J'aurais tendance à penser que christian.styling avait donné la bonne réponse ?

ébin moi aussi parce qu'un 4x4 qui fume pas...

MG94
29/06/2003, 23h19
ébin moi aussi parce qu'un 4x4 qui fume pas...
Le mien fait attention à ses poumons, il ne fume pas. Par contre, qu'est-ce qu'il boit :lol: :lol: :lol: .

christian.styling
29/06/2003, 23h22
Tout ce dont je me souviens du Latil, c'est qu'il a 4 roues motrices ET directrices. .

ça je savais pas... le coup des roues directrices
Latil a inventé le système du train avant moteur en 1998 (ce qui a donné bien plus tard la traction avant. son invention servait à pas grand chose sauf à motoriser des chariots à traction animale jusqu'à ce qu'on colle un de ses trains avants moteurs sur un véhicule traditionnel à propulsion arrière => train avant + train arrière = 4x4 ! ! ! mais je sais pas si en 1915 le premier camion 4x4 était avec un différentiel central ?

pattbo
29/06/2003, 23h36
objections accéptées !!! :cry:

ben oui, je ne pensais pas que christian y trouverait aussi vite !!! il a même trouvé la réponse avant moi, car je ne savais pas au moment où j'ai posé la question... :D A l'origine, c'etait pour divertir :idée:

bon, et bien maintenant, graçe à la motivation de tous, on est un peu moins con sur terre....

ceci me fait dire quand même un commentaire :

- 95% des inventions et principes automobiles ont été découverts entre 1880 et 1934... A part l'electronique, on n'a fait que améliorer les matériaux et les process de fabrication.

- le 4x4 "moderne" est extrémement jeune... Il y a encore beaucoup de révolutions à faire... :idée:

A+

Feub
30/06/2003, 09h05
si c'est en 4x4 permanant, il faut les 4 roues en l'air !! (enfin, au moins 3 quoi ... )
A+

Je voudrais po remettre la m'de avec ca... (déjà que tu t'es fait avoir par Christian, dis des conneries sur les LJ, etc... :D :D ) mais je vois pas l'intéret de lever plus de roues que les 2 du pont a tester... :D suffit de po bloquer le diff central et pis c'est comme un crabotable... :D

Enfin bon, je dis ca... moi aussi desfois je dis des conneries hein!! t'étais fatigué ce we?? :D :D

pattbo
30/06/2003, 17h33
houai..... :dodo: je crois que je vais enlever mes dernières inter, c'est que des conneries ce que je raconte ......


aprés réfléchissement inter neurotiqual de mes pensées mécaniques, t'as p'tête ben raison .. ..


pfffffffffffffffffff, ce post il est à chier :grr: :grr:

La Marmotte
30/06/2003, 20h58
bon un petit grain de sel :D

J'ai pas lu toutes vos inter mais pour la question sur le glissement limité normalement tous les LJ ont un glissement limité a 25% . que tu peux toujours modifier en augmentant les disques.

Pour une fois que je connais la réponse :D

pattbo
30/06/2003, 21h36
merci nat ! l'honneur des TOY est sauvé ... :idée:

christian.styling
30/06/2003, 21h54
pour nous le premier <<vrai>> 4x4 c'est la JEEP WILLYS dont nos 4x4 sont des répliques, non ? je dis ça parce qu'il y a huit jours même pas... j'ai sorti cette affirmation dans un cercle de 4x4treux "intégristes" et c'est eux qui m'ont expliqué Latil et toussi toussa... ;-) pas de bol pattbo ;-)

MG94
30/06/2003, 22h41
Ouais, d'accord avec toi, l'ancêtre des 4x4 modernes c'est la Willys, et pis cé tout :D .


houai..... je crois que je vais enlever mes dernières inter, c'est que des conneries ce que je raconte ......
Meu non, et puis t'es pas tout seul :) :


Latil a inventé le système du train avant moteur en 1998
Merde, je croyais que c'était beaucoup plus vieux que ça :~: ... fatigué aussi Christian :lol: :lol: :lol: ?

christian.styling
01/07/2003, 07h12
Oups... :~:
1898 bien sûr :lol:

Feub
01/07/2003, 08h18
houai..... :dodo: je crois que je vais enlever mes dernières inter, c'est que des conneries ce que je raconte ......


aprés réfléchissement inter neurotiqual de mes pensées mécaniques, t'as p'tête ben raison .. ..


pfffffffffffffffffff, ce post il est à chier :grr: :grr:

MDR.... :lol: :lol: :lol:

Et c'est la ou on raconte que des conneries que nath décide de nous faire une belle inter savante et tout... mouarf... :D:D

maxi
08/07/2003, 09h49
allez!!! une ptite connerie aussi moi !!!

l'important c'est pas qui ou quoi a inventé le premier un 4x4!!!! mais la profondeur de boue dans laquelle il se vautre et qu'on aime ca :)

aie! pas sur la tete :cool: :cool:
promis j'le f'rais plus :D :D

GAZZzzz
08/07/2003, 20h40
bon un petit grain de sel :D

J'ai pas lu toutes vos inter mais pour la question sur le glissement limité normalement tous les LJ ont un glissement limité a 25% . que tu peux toujours modifier en augmentant les disques.

Pour une fois que je connais la réponse :D

Tu peut expliquer la modif ?

maxi
09/07/2003, 01h12
salut gazzzz

le principe d'un diff a glissement limité "a disques" est simple, c'est la friction entre les disques qui te donne le pourcentage de glissement autorisé par le pont. il suffit d'en ajouter ou d'utiliser des disques plus épais pour modifier le glissement admis.
c'est une technique appliquée en rallye mais elle comporte un risque pour les véhicules lourds tel que les 4x4 : la résistance de la carcasse du diff.

GAZZzzz
09/07/2003, 05h48
Merci du renseignement